Des centaines de personnes réunies à Bruxelles pour le droit à la vie dès la conception

Belga

La 10e édition de la "Marche pour la vie" a mobilisé environ 500 personnes dimanche place Poelaert à Bruxelles, d'après la police. Les organisateurs parlent de 2.000 manifestants. Le rassemblement visait à promouvoir "le respect de la vie humaine depuis la conception jusqu'à la mort naturelle", contre des pratiques comme l'avortement, l'euthanasie, la gestation pour autrui ou encore la recherche sur les embryons. Environ 120 personnes ont fait du bruit devant la gare centrale pour contre-manifester.

Des centaines de personnes réunies à Bruxelles pour le droit à la vie dès la conception

L'action place Poelaert s'inscrivait dans le cadre du mouvement international des Marches pour la vie. En silence, les participants ont rendu hommage à ceux qu'ils désignent comme des victimes de pratiques qui portent atteinte ou marchandent la vie humaine. Cette année, la marche était associée à une collecte de vêtements et de matériel de grossesse et de petite enfance, pour soutenir les familles vulnérables. A l'heure où les opposants à l'avortement s'était donné rendez-vous, environ 120 personnes ont fait du bruit au Carrefour de l'Europe pour défendre le droit de chaque femme à choisir et disposer de son corps, selon les chiffres de la police. A l'initiative du Collecti.e.f 8 maars, les féministes ont revendiqué un accès gratuit à l'avortement pour toutes celles qui le souhaitent et rejeté "toute forme de contrôle du corps des femmes". Le groupement a rappelé qu'il attendait toujours une véritable décriminalisation de l'avortement, alors que les enfants nés sans vie peuvent depuis ce dimanche être officiellement reconnus dès 140 jours de grossesse. La police n'a constaté aucun incident. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.