Offensive turque en Syrie - La Wallonie a interrompu, dès 2016, les exportations d'armes vers la Turquie

Belga

La Wallonie a interrompu, dès la tentative de coup d'Etat en 2016, toute exportation d'armes vers la Turquie. "Depuis lors, aucune arme wallonne n'a été vendue au gouvernement turc, à sa police ou son armée", a rappelé dimanche soir le ministre-président wallon, Elio Di Rupo.

Offensive turque en Syrie - La Wallonie a interrompu, dès 2016, les exportations d'armes vers la Turquie

Le gouvernement "poursuivra bien entendu cette politique de refus de vendre des armes aux autorités turques", a-t-il ajouté. Dimanche matin, l'ex-secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Theo Francken, s'était interrogé sur Twitter sur la position wallonne alors que la Flandre a décidé, jeudi passé, de geler ses exportations d'armes à destination de la Turquie. "Depuis 2016, les seules licences octroyées concernent, pour une très large majorité, le programme européen Airbus A400M (90%) et, pour le reste, des pièces envoyées en Turquie à des entreprises privées pour des opérations de maintenance, et réimportées en Belgique", a encore détaillé le ministre-président wallon. Ce dernier a par ailleurs pris contact avec le ministre des Affaires étrangères "pour lui signifier que la Wallonie soutenait le projet d'un embargo européen sur les armes en direction de la Turquie qui sera débattu lundi au Conseil européen des affaires étrangères". (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.