Droits de l'Homme: la Chine "condamne fermement" le communiqué du G7

Belga

La Chine a "condamné fermement" jeudi le communiqué des ministres des Affaires étrangères du G7, qui ont critiqué sa politique en matière de droits de l'Homme ainsi que la répression à Hong Kong.

placeholder

"Les ministres du G7 ont proféré des accusations infondées à l'encontre de la Chine et se sont grossièrement ingérés dans ses affaires intérieures", a déclaré devant la presse un porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin. Réunis mercredi à Londres, les ministres des sept pays (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni) ont appelé Pékin à "respecter les droits de l'Homme et les libertés fondamentales". Le G7 s'est dit "inquiet" des violations des droits fondamentaux en particulier au Xinjiang (nord-ouest de la Chine) où la minorité musulmane des "Ouïghours et les membres d'autres groupes ethniques et religieux minoritaires sont pris pour cible". A propos de Hong Kong, où Pékin a imposé l'an dernier une loi sur la sécurité nationale, les ministres ont reproché au régime communiste "d'éroder fondamentalement les éléments démocratiques du système électoral" dans l'ex-colonie britannique. En réponse, M. Wang a appelé jeudi les pays du G7 à "s'occuper de leurs problèmes". (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

logo Belga