Caroline Désir interpellée sur le respect des règles sanitaires dans l'enseignement

Belga

Quelques militants de la CSC Enseignement ont tenu à profiter de la venue mardi à La Louvière de la ministre de l'Enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles, Caroline Désir, pour souligner que, depuis le retour en présentiel à 100% dans les écoles, les "règles élémentaires de sécurité ne sont toujours pas respectées à certains endroits, mettant en danger la santé des personnels et des élèves."Les militants ont indiqué que "partout où les enseignants sentiront leur santé menacée" par des manquements constatés, le syndicat leur conseille de "faire constater la situation par le service de prévention, d'exiger une réunion avec l'organisme de démocratie sociale locale afin d'acter les manquements et de communiquer le constat aux responsables syndicaux." Les militants de la CSC ont également regretté que "les personnels de l'enseignement ne sont toujours pas reconnus comme prioritaires" en ce qui concerne la vaccination contre le Covid-19. "Nous ne tolérons pas que le responsable de la vaccination pour la Wallonie utilise des arguments qui laissent penser que la vaccination des enseignants priverait les personnes fragiles", ont encore indiqué les enseignants de la CSC. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

logo Belga