Colonial Pipeline: Biden veut parler cybercriminalité avec Poutine

Belga

Le président américain Joe Biden a affirmé jeudi qu'il entendait évoquer la question de la cybercriminalité avec son homologue russe Vladimir Poutine après le piratage informatique qui a provoqué la paralysie de Colonial Pipeline, l'un des plus grands opérateurs d'oléoducs américains.

placeholder

"Nous ne pensons que le gouvernement russe était impliqué dans cette attaque", a-t-il déclaré, confirmant ses propos de début de semaine. "Mais nous avons de bonnes raisons de croire que les criminels responsables de ces attaques vivent en Russie", a-t-il poursuivi, évoquant la nécessité de normes internationales afin que les gouvernements agissent contre les pirates présents sur leur territoire. "C'est l'un des sujets que j'aborderai avec le président Poutine", a-t-il déclaré. Un sommet entre les deux dirigeants a été évoqué par la Maison Blanche et le Kremlin mais aucune date n'a été fixée à ce jour. Joe Biden est-il convaincu que Vladimir Poutine n'était pas impliqué dans cette cyberattaque? "Je suis convaincu d'avoir lu le rapport du FBI correctement, et ils disent qu'il n'était pas impliqué", a-t-il répondu, prudent. Colonial Pipeline, l'opérateur de l'immense oléoduc américain à l'arrêt depuis le week-end dernier après une cyberattaque, a recommencé jeudi à livrer de l'essence dans la majorité de ses terminaux, mais la situation dans les stations-service ne s'améliore que lentement. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

logo Belga