Avion dérouté par le Bélarus - L'Otan dénonce "un incident sérieux et dangereux", demande une enquête

Belga

Le secrétaire général de l'Otan a dénoncé dimanche "un incident sérieux et dangereux" et réclamé "une enquête internationale", après le détournement par le Bélarus d'un avion de ligne forcé d'atterrir à Minsk et l'arrestation d'un opposant présent à bord de l'appareil."C'est un incident sérieux et dangereux, qui nécessite une enquête internationale. Le Bélarus doit garantir le retour en sécurité de l'équipage et de tous les passagers" à Vilnius, destination initiale du vol, a indiqué Jens Stoltenberg sur Twitter. L'avion de la compagnie Ryanair effectuait un vol entre la Grèce et la Lituanie, deux pays membres de l'Alliance. Le Bélarus a envoyé un chasseur intercepter le Boeing 737. Le média d'opposition Nexta a affirmé que son ancien rédacteur en chef, Roman Protassevitch, à bord de l'appareil, a été arrêté après l'atterrissage d'urgence à l'aéroport de Minsk, une information plus tard confirmée par la télévision d'Etat bélarusse. En début de soirée, l'appareil a finalement repris son vol à destination de la Lituanie, un pays balte membre de l'Union européenne, a annoncé la Commission européenne, sans évoquer le sort de Roman Protassevitch. "C'est totalement inadmissible. Nous tenons le gouvernement du Bélarus pour responsable de la sécurité de tous les passagers et de l'appareil", avait réagi le chef de la diplomatie de l'UE, Josep Borrell, à la veille d'un sommet des Vingt-Sept à Bruxelles. Dans des messages distincts, Josep Borrell, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le président du Conseil européen Charles Michel avaient tous trois appelé Minsk à permettre à "tous les passagers" de poursuivre leur voyage. Cet incident intervient alors que le Bélarus fait toujours l'objet de sanctions de la part de l'UE et des Etats-Unis, après l'élection présidentielle d'août 2020 jugée "truquée" et la violente répression par le régime de la contestation qui avait suivi. Josep Borrell avait indiqué le 10 mai que l'UE se préparait à renforcer ses sanctions. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

logo Belga