Israël: nomination d'un nouveau chef du Mossad

Belga

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé lundi la nomination de David Barnea à la tête des services de renseignements extérieurs (Mossad) lors d'une cérémonie au cours de laquelle il a mis en garde la République islamique d'Iran, ennemi juré de l'Etat hébreu.En 25 ans de carrière au Mossad, M. Barnea, ancien combattant d'élite de 56 ans, a été notamment chargé du recrutement d'agents sur les dossiers liés à l'Iran et au Hezbollah libanais avant d'en devenir directeur adjoint en 2018, selon le quotidien israélien Haaretz. "Il pourrait y avoir une situation dans laquelle notre but ultime - pour garantir que les Ayatollahs (iraniens) ne mettent pas fin à l'existence du peuple juif après plus de 2.000 ans - exigera que nous prenions des décisions indépendantes et courageuses", a déclaré M. Netanyahu au cours de la cérémonie marquant sa nomination selon un communiqué de son bureau. L'Etat hébreu accuse la République islamique d'Iran de vouloir se doter de la bombe atomique. Téhéran a toujours nié vouloir l'arme nucléaire et assure que son programme nucléaire est pacifique. Des négociations sont en cours pour faire revenir les Etats-Unis et l'Iran au sein d'un accord censé limiter les activités nucléaires iraniennes, conclu à Vienne en 2015 avec les membres du Conseil de sécurité de l'ONU plus l'Allemagne et auquel l'Etat hébreu s'oppose farouchement. Les Etats-Unis, proche allié d'Israël, s'en sont retirés en 2018 au cours du mandat de Donald Trump, rétablissant de lourdes sanctions contre Téhéran, qui s'est en retour affranchi de la plupart de ses engagements. La nomination de M. Barnea était attendue. En décembre le bureau de M. Netanyahu avait annoncé avoir choisi un certain "D, directeur adjoint", mais sa nomination devait être entérinée par un comité ministériel. Israël ne diffuse pas les noms des agents du Mossad sauf pour son chef. Son prédécesseur nommé en 2015, Yossi Cohen, ancien conseiller à la sécurité nationale de Benjamin Netanyahu et ancien numéro deux du Mossad, a joué un rôle de premier plan dans les accords de normalisation avec des pays arabes depuis l'été 2020. M. Cohen aurait aussi accompagné M. Netanyahu lors d'une visite secrète en Arabie saoudite en novembre, visite démentie par les autorités saoudiennes. Sous la direction de Yossi Cohen, le Mossad a été accusé d'avoir assassiné en novembre le physicien nucléaire iranien Mohsen Fakhrizadeh. L'Iran a désigné Israël comme responsable, mais l'Etat hébreu n'a pas réagi à ces accusations. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

logo Belga