Assises Bruxelles - Daniel Poplawski est l’auteur principal des coups à la victime, selon Lukasz Sredzinski

Belga

Lukasz Sredzinski a chargé son co-accusé Daniel Poplawski lors de son interrogatoire, jeudi en fin de journée, devant la cour d’assises de Bruxelles. Selon lui, c’est Daniel Poplawski qui a entamé la bagarre avec la victime et qui lui a ensuite donné la plupart des coups, notamment avec la batte de base-ball retrouvée sur les lieux. Daniel Poplawski, Lukasz Sredzinski, H.M. et Monika Nazarczuk sont accusés du meurtre de Sebastian Hurcewicz, commis la nuit du 10 au 11 mars 2017 dans le quartier Bockstael à Laeken. Kinga Poplawska est quant à elle accusée de non-assistance à personne en danger. »On faisait la fête cette nuit-là », a relaté Lukasz Sredzinski. « On a consommé de l’alcool, des stupéfiants... Tout se passait bien. Puis il y a eu une dispute entre Sebastian Hurcewicz et sa petite amie, Monika Nazarczuk, pour je ne sais quelle raison. Sebastian est sorti un quart d’heure, puis il est revenu et ils ont recommencé à se disputer. Poplawski s’en est mêlé », a-t-il poursuivi. « Sebastian et Poplawski ont commencé à se battre. Poplawski m’a appelé et je les ai rejoints. Je voulais les séparer et j’ai fini par me battre aussi, avec Sebastian. Il avait volé et il avait frappé Monika. Il devenait agressif et on avait bu trop d’alcool et consommé trop de stupéfiants », a justifié l’accusé. « La bagarre a duré une ou deux heures. Moi, je n’ai pas donné de coups de batte, mais Poplawski oui », a-t-il affirmé, avant d’admettre qu’il a donné « quelques coups » avec cet objet lui aussi. Interrogé sur le fait qu’une oreille de la victime a été sectionnée, et que donc un couteau a probablement été utilisé aussi, Lukasz Sredzinski a dit ne rien avoir vu. Concernant le rôle d’H.M., il a confirmé la déclaration de ce dernier selon laquelle Mystkowski a quitté les lieux dès que la situation a dégénéré. « Le lendemain matin, je me suis disputé avec Poplawski et je me suis enfui », a terminé Lukasz Sredzinski. Le corps de Sebastian Hurcewicz, un homme âgé de 29 ans, a été retrouvé, gravement mutilé, le 11 mars 2017 au milieu d’un dépôt clandestin d’immondices au croisement de la rue Léopold Ier et de la rue Thys-Vanham, dans le quartier Bockstael à Laeken. L’enquête de police a rapidement mené à un appartement d’un immeuble de la rue Breesch, non loin de l’endroit de la découverte du corps, et à son occupant, Daniel Poplawski, ainsi qu’à la s?ur de ce dernier, Kinga Poplawska, qui vivait dans un appartement du même immeuble. Leurs témoignages ainsi que des images de caméras de vidéo-surveillance ont ensuite conduit à l’identification de Lukasz Sredzinski, H.M. et Monika Nazarczuk, petite amie de la victime. Selon différentes déclarations des accusés, H.M. était jaloux de Sebastian Hurcewicz parce qu’il était amoureux de Monika Nazarczuk. Une bagarre a alors éclaté entre eux, avant que les deux autres hommes, en particulier Lukasz Sredzinski, ne s’en mêlent. Ce dernier, en plus d’être accusé de meurtre est accusé d’avoir soumis la victime à la torture. Le procès se poursuivra vendredi. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

logo Belga