Mali: l'armée française tue un chef d'Aqmi responsable du rapt des journalistes de RFI

Belga

L'armée française a tué samedi dernier dans le nord du Mali un chef djihadiste d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) responsable du rapt en novembre 2013 de deux journalistes français de RFI, tués après avoir été pris en otage, a annoncé vendredi la ministre des Armées Florence Parly."Le 5 juin, les militaires de Barkhane ont détecté la préparation d'une attaque terroriste à Aguelhok, dans le nord Mali" et ont "éliminé quatre terroristes", parmi lesquels "Baye ag Bakabo, cadre d'Aqmi et responsable du rapt de nos concitoyens" Ghislaine Dupont et Claude Verlon, a-t-elle déclaré. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

logo Belga