La plateforme digitale de voitures d'occasion Lizy lance sa propre société de leasing

Belga

Lizy, une plateforme digitale de voitures d'occasion haut de gamme pour les PME, a lancé sa propre société de leasing digitale, annonce-t-elle mardi. Pour ce faire, et après avoir récemment conclu une ligne de crédit de 5 millions d'euros, elle a levé 1,5 million d'euros de capitaux frais auprès de D'Ieteren, importateur en Belgique des marques du groupe VW, par l'intermédiaire de sa start-up Lab-Box.Jusqu'à présent, Lizy travaillait comme une sorte d'intermédiaire, utilisant sa plateforme de leasing pour proposer des voitures récentes d'occasion et de stock de sociétés de leasing - en moyenne 100 euros par mois moins chères pour les employeurs que les voitures neuves. Depuis sa création en 2019, l'entreprise, qui s'adresse en particulier aux PME, indépendants et freelances, a conclu plus de 1.000 contrats en Belgique, pour une valeur de 20 millions d'euros. Elle emploie actuellement une quinzaine de personnes. Les marques disponibles étaient initialement celles de D'Ieteren, importateur des marques du groupe VW en Belgique (Volkswagen, Audi, Skoda, Seat, etc.) et partenaire de la première heure de la plateforme. Viennent désormais s'y rajouter BMW, Mini, Mercedes-Benz et Volvo. "Même les petites entreprises veulent pouvoir choisir parmi ces marques", justifie Sam Heymans, fondateur et CEO de Lizy. La plateforme proposera des voitures hybrides et électriques dans son offre. Avec l'injection supplémentaire de 1,5 million d'euros, D'Ieteren a déjà investi un total de près de 4 millions d'euros dans la jeune entreprise. La taille de la participation du groupe belge n'est cependant pas divulguée. "Nous continuerons à en posséder une grande partie", assure Sam Heymans. En achetant elle-même des véhicules et en les proposant de manière totalement numérique via une formule de leasing tout compris, elle espère à présent séduire davantage de clients. En raison de la crise, de nombreuses entreprises ont en effet revu leurs contrats en la matière et se sont tournées vers le leasing d'occasion. La plateforme souhaite en outre également s'étendre au-delà des frontières, disant vouloir devenir le "Revolut du leasing", du nom d'une banque 100% numérique présente aujourd'hui dans plus de 35 pays. A ce titre, "l'investissement supplémentaire de D'Ieteren est donc le bienvenu, pour que nous puissions embaucher davantage de personnel et devenir la plus grande société de leasing digitale en Europe d'ici 5 à 10 ans", ambitionne le CEO de Lizy. L'entreprise pense dans un premier temps à l'Allemagne, la Grande-Bretagne et la France, qui ont un marché du leasing B2B solide, détaille encore Sam Heymans. L'entrée sur le marché privé fait également partie des projets futurs possibles. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

logo Belga