Débat autour du "Sauvage" de la Ducasse d'Ath

Belga

Suite à la polémique née lors de la Ducasse 2019 à Ath, la Ville a été sollicitée par l'Unesco et la Fédération Wallonie-Bruxelles pour mener une réflexion sur le "Sauvage" et le "black face". La "Maison des Géants", la "Maison culturelle" et "Rénovation du Cortège" se sont associés pour organiser dimanche une première rencontre dans le but de s'ouvrir au débat, une ouverture d'esprit innovante et inédite.La crise Covid 19 a certes ralenti la réflexion mais ce dimanche, différents intervenants et près de 40 Athoises et Athois se sont réunis à la salle Georges Roland pour donner leurs avis et leurs sentiments. La matinée s'est organisée autour de trois intervenants: Laurent Dubuisson, le directeur de la "Maison des Géants", Françoise Lempereur, professeur du patrimoine immatériel à l'ULG et Florence Pondeville, juriste à UNIA. La problématique du "black face" a été abordée en trois temps. D'abord quel est le rôle du "Sauvage", ensuite quelle est la représentation de l'autre et des étrangers dans le folklore et enfin qu'est-ce que le "black face" et en quoi peut-il choquer? Une fois le contexte posé et les différents points de vue exposés, les citoyens se sont rassemblés en sous groupe pour lancer les discussions. Durant l'après-midi, des tables rondes ont été organisées avec des citoyens, des musiciens, des porteurs, des figurants, dont des membres de la barque napolitaine, des Athoises et des Athois amoureux ou non de leur folklore et des représentants d'associations de personnes étrangères. Toute ont exposé leurs ressentiments. "À Ath, le noir porte bonheur" de ces échanges, il en ressort que le folklore doit rester inclusif. La volonté de travailler de manière collective sur ce qui pose problème est unanime. Si cette problématique ne touche pas que la ville d'Ath, c'est la première commune qui a décidé de remettre le débat entre les mains de la population. Il s'agit d'une démarche citoyenne et participative inédite. Si pour les Athois le "Sauvage" représente un personnage qui n'a aucune intention négative, il est clair qu'il n'est pas compris par tout le monde. Cette journée est une première étape et un travail de communication pédagogique va être réalisé pour expliquer en quoi le "Sauvage" est ce héros positif aux yeux des Athoises et des Athois. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

logo Belga