Euro 2020 - Belgique - Portugal dans un choc des huitièmes qui s'annonce aussi serré qu'indécis

Belga

La Belgique n'aura pas le droit à un tour de chauffe supplémentaire, comme à l'Euro 2016 où elle avait facilement écarté la Hongrie au premier tour de la phase à élimination directe. Dimanche soir (21h) dans la touffeur de Séville, les Diables Rouges défieront le Portugal en huitièmes de finale de l'Euro sur la pelouse du stade La Cartuja. La Seleçao, troisième du groupe F, est tout simplement la tenante du titre.Après dix succès en qualifications et un bilan immaculé de 30 points sur 30, une première dans l'histoire du football noir-jaune-rouge, la phalange de Roberto Martinez a maîtrisé son entrée en lice dans ce tournoi continental. Malgré une première mi-temps compliquée contre le Danemark, les Diables ont ajouté trois victoires à leur série et arrivent en Andalousie avec tous les voyants au vert. Thibaut Courtois et Romelu Lukaku ont confirmé leur forme étincelante. Le premier n'a encaissé qu'un but alors que le second, au sommet de son art, a déjà planté trois roses. Le portier et l'attaquant peuvent aussi compter sur Kevin De Bruyne. L'architecte du jeu belge a fait basculer le duel contre les Danois en montant à la mi-temps avant d'enchaîner un match complet contre la Finlande. Il devrait retrouver sa place sur le flanc droit, laissant l'axe du jeu au duo Youri Tielemans - Axel Witsel. Eden Hazard, "presque à 100 pour cent de ses capacités" selon ses équipiers, occupera lui le flanc gauche de l'attaque. Lui et 'KDB' pourraient profiter du marquage strict qui attend Lukaku dans son duel contre Pepe et Ruben Dias. Si Thorgan Hazard et Thomas Meunier semblent partir avec une longueur d'avance pour occuper les flancs belges, la composition du trio défensif est plus incertaine. Roberto Martinez a donné du temps de jeu à tous ses pions, s'ajustant aux qualités de l'opposition. L'identité du joueur qui prendra place entre Jan Vertonghen et Toby Alderweireld est au c?ur des discussions. Pour son expérience et son calme, Thomas Vermaelen pourrait être préféré à Jason Denayer et Dedryck Boyata. Le Portugal a lui soufflé le chaud et le froid entre sa victoire contre la Hongrie (3-0) puis sa large défaite devant l'Allemagne (2-4) et un partage face à la France (2-2). Articulée autour de son capitaine iconique Cristiano Ronaldo, la Seleçao dispose de sa "génération la plus douée depuis des lustres" estime Vertonghen. Programmée pour gagner, elle posera forcément des problèmes à des Diables qui devront se montrer patients et efficaces. "Au Mondial 2018, nous n'étions pas encore assez matures. Nous voulions trop bien jouer. Je pense que nous avons changé notre manière de voir et compris qu'on pouvait gagner différemment", a prévenu Lukaku. En cas de victoire, la Belgique défiera l'Italie en quarts de finale vendredi 2 juillet à Munich (21h). Samedi soir, la Squadra Azzurra s'est imposée sur le score 2 but à 1 contre l'Autriche, après prolongations. Avant ce choc des huitièmes programmé en soirée, les Pays-Bas défieront la République tchèque sur la pelouse de la Puskas Arena de Budapest (18h). Les Oranje, autoritaires premiers du groupe C, partent favoris contre des Tchèques qui ont terminé troisième derrière l'Angleterre et la Croatie. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

logo Belga