La commission européenne enquête sur le projet d'acquisition d'Air Europa par IAG

Belga

La Commission européenne a ouvert une enquête approfondie sur le projet d'acquisition de la compagnie aérienne Air Europa par IAG, maison mère de British Airways et Iberia, craignant une réduction de la concurrence sur le marché espagnol.

placeholder

"IAG, qui exploite notamment les réseaux d'Iberia et de Vueling, et Air Europa sont des compagnies aériennes de premier plan en Espagne (...). Nous évaluerons attentivement si l'opération envisagée est susceptible de nuire à la concurrence sur les liaisons intérieures, court-courriers et long-courriers au départ et à destination de l'Espagne, ce qui pourrait entraîner une hausse des prix et une baisse de la qualité pour les passagers", a déclaré la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, citée dans un communiqué publié mardi soir. IAG et Air Europa sont respectivement les "premier et troisième fournisseurs de services réguliers de transport aérien de passagers en Espagne", a souligné la Commission. Une enquête préliminaire de l'exécutif européen a révélé qu'IAG et Air Europa étaient en concurrence directe sur les services de transport aérien de passagers en Espagne, "en particulier sur des liaisons reliant Madrid aux États-Unis et à l'Amérique Latine, et sur plusieurs liaisons intérieures et court-courriers". "Sur certaines liaisons, IAG et Air Europa étaient jusqu'à présent les deux seules compagnies aériennes présentes", s'inquiète la Commission. L'exécutif européen a indiqué qu'il allait "maintenant procéder à un examen approfondi des effets de l'opération envisagée" qui lui avait été notifiée le 25 mai 2020. Elle dispose désormais de 90 jours ouvrables, soit jusqu'au 5 novembre, pour prendre une décision. "L'ouverture d'une enquête approfondie ne préjuge pas de l'issue de la procédure", souligne encore Bruxelles. Air Europa, qui appartient actuellement à Globalia, groupe espagnol du secteur du tourisme, est la troisième compagnie aérienne d'Espagne (après IAG et Ryanair). Avant la crise du Covid, la compagnie membre de l'alliance SkyTeam (Air France, KLM, Delta Air Lines...) desservait 62 destinations, principalement en Europe et en Amérique du Sud. IAG, qui contrôle notamment British Airways, Iberia et Vueling, ainsi que la compagnie irlandaise Aer Lingus, est le troisième groupe de transport aérien en Europe derrière Ryanair et Lufthansa. Début janvier, IAG avait confirmé son projet de rachat de la compagnie aérienne Air Europa mais à un prix divisé par deux par rapport au scénario initial, soit 500 millions d'euros, en raison des dégâts de la pandémie sur le secteur. IAG avait dévoilé ce rachat en novembre 2019, proposant alors 1 milliard d'euros pour racheter l'ensemble du capital d'Air Europa auprès de Globalia. Un des objectifs du groupe est de faire de Madrid l'un de ses grands "hubs", capable de rivaliser avec Amsterdam, Francfort ou Paris. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

logo Belga