Unanimité politique pour s'attaquer à la précarité étudiante

Belga

Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a adopté mercredi à l'unanimité moins une abstention une résolution interparlementaire enjoignant les différents gouvernements à combattre la précarité étudiante, un phénomène croissant et encore exacerbé par la crise sanitaire.Le texte formule une série de recommandations pour réduire le coût des études supérieures, faciliter l'accès au logement, au transport public et à l'alimentation pour les étudiants, mais aussi préserver leur santé physique et mentale. Concrètement, la résolution appelle à généraliser le gel des droits d'inscriptions, à réaliser un cadastre des frais administratifs réclamés aux étudiants, à étendre la gratuité des supports de cours (réservée aujourd'hui aux étudiants boursiers), à relever le montant des bourses et augmenter le nombre de bénéficiaires. Le texte, qui sera également approuvé par les parlements bruxellois et wallon, appelle aussi les Régions à améliorer les possibilités de logement pour les étudiants, à réduire les abonnements de transport pour eux, etc. Un effort est également préconisé pour mieux faire connaître aux intéressés les différentes aides qui sont à leur disposition. Selon une enquête, 60% des étudiants disent en effet ne pas connaître les dispositifs d'aide existants. La précarité étudiante est devenue ces dernières années une préoccupation des plus prégnantes. On estime aujourd'hui que plus d'un étudiant sur trois en Fédération Wallonie-Bruxelles vit dans une situation de précarité. De ce fait, ceux-ci sont contraints de mettre plus d'énergie dans leur subsistance matérielle que dans leurs études. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.