Les luxueuses vacances de Boris Johnson aux Caraïbes n'ont pas enfreint les règles

Belga

Le Premier ministre britannique Boris Johnson n'a pas enfreint le code de conduite parlementaire en se faisant offrir de luxueuses vacances aux Caraïbes après sa victoire aux législatives de fin 2019, a conclu jeudi l'autorité chargée de veiller au respect des règles parlementaires.

placeholder

La déclaration d'intérêts fournie par le dirigeant conservateur est "exacte et complète, et nous ne trouvons aucune infraction" aux règles, a indiqué la commission de la Chambre basse du Parlement compétente en la matière. Celle-ci regrette toutefois dans son rapport que les arrangements "informels" pour financer ce séjour n'aient pas été communiqués immédiatement dans le détail, ni par Boris Johnson ni par son bienfaiteur, l'homme d'affaires David Ross, un donateur du Parti conservateur. Boris Johnson et sa fiancée Carrie Symonds, qu'il a épousée en troisièmes noces fin mai, avaient passé le Nouvel an sur l'île privée Moustique, dans l'archipel caribéen des Grenadines. Dans sa déclaration d'intérêts, le chef de gouvernement avait indiqué que ces vacances d'une valeur de 15.000 livres (17.500 euros au cours actuel) lui avaient été offertes par l'homme d'affaires David Ross, fondateur de l'ancien groupe de téléphonie mobile Carphone Warehouse. Mais M. Ross avait semé la confusion en niant, dans un premier temps, avoir avancé une telle somme, avant de revenir sur ses dires par l'intermédiaire de son porte-parole pour affirmer qu'il s'agissait d'un "avantage en nature". Downing Street avait toujours assuré que tout avait été déclaré en bonne et due forme et que le Premier ministre s'était soumis aux règles. L'existence d'une enquête sur ces vacances avait été confirmée en mai, alors que le gouvernement était empêtré dans plusieurs affaires ayant mis en exergue les liens très proches entre le pouvoir et des intérêts privés. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

logo Belga