Tests PCR pour les voyageurs de retour de zone à haut risque

Belga

Les voyageurs de retour d'une zone de l'Union européenne ou de l'espace Schengen "à haut risque", c'est-à-dire où des variants dangereux du coronavirus circulent, et qui ne sont pas complètement vaccinées devront faire un test PCR au 1er et au 7e jour de leur retour, quelle que soit la couleur de la zone, a indiqué le Premier ministre, Alexander De Croo, à l'issue du comité de concertation. Un résultat positif à un test PCR impliquera une obligation de quarantaine de 10 jours.Pour le moment, aucun pays de la zone Schengen ne se trouve dans une situation où la circulation de variants est telle que la règle devrait être appliquée, a précisé le Premier ministre. Le test du jour 1 n'est pas nécessaire si la personne en question a déjà subi un test PCR dans les 72 heures précédant son arrivée sur le territoire belge. Les contrôles visant les formulaires de localisation des passagers (les "passenger locator form" -PLF) et les certificats covid numériques seront renforcés, surtout dans les aéroports et les gares. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

logo Belga