Deux Chinoises sur le podium avec un badge de Mao, le CIO demande des explications

Belga

Le CIO, le Comité international olympique, a demandé des explications aux deux chinoises, Bao Shanju et Zhong Tianshi, qui sont montées sur le podium avec un bagde à l'effigie de Mao Zegond, ancien leader du parti communiste, lors de la cérémonie de remise des médailles du sprint féminin en cyclisme sur piste aux Jeux Olympiques de Tokyo, lundi.

placeholder

Le porte-parole du CIO, Mark Adams a expliqué mardi que "l'incident" était sous investigation. Les actions politiques des athlètes sont depuis longtemps interdites aux Jeux Olympiques. Le CIO a modifié les règles pour Tokyo, autorisant les athlètes à s'exprimer, notamment sur les médias sociaux, avant le début d'une compétition. Ils peuvent, par exemple, mettre un genou à terre. Cependant, après le début d'une épreuve, ainsi que lors des cérémonies de remise des médailles et dans le village olympique, les actions politiques restent interdites. Bao et Zhong ont remporté l'épreuve de sprint en cyclisme sur piste mardi. Mao Zegong est le fondateur du parti communiste chinois après sa révolution qu'il a dirigé de 1946 jusqu'à sa mort en 1976. Le CIO avait déjà demandé des explications à l'Américaine Raven Saunders lors de la cérémonie de remise de médailles du lancer du poids en athlétisme où elle avait pris la médaille d'argent. Saunders avait formé une croix avec ses bras au-dessus de sa tête dimanche et a déclaré que c'était un symbole pour toutes les personnes opprimées. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

logo Belga