Affaire Conings: un militaire suspendu, plusieurs autres restent dans le viseur

Belga

Parmi les 13 militaires qui ont été écartés de tout accès aux armes dans la foulée de l'affaire Conings, plusieurs n'ont toujours pas récupéré cet accès et certains font même l'objet d'une information judiciaire et l'un d'entre eux est toujours suspendu, rapportent les titres Sudpresse mercredi, citant le cabinet de la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder (PS).

Affaire Conings: un militaire suspendu, plusieurs autres restent dans le viseur

"Pour certains militaires, une enquête interne approfondie n'est pas encore terminée. Ces personnes font soit l'objet d'une information judiciaire, soit d'une évaluation approfondie par tous les services de sécurité concernés. Dans ce contexte, un militaire a été suspendu pour la durée de l'enquête. Les autres servent toujours au sein de leur unité d'origine mais dans une position qui ne nécessite pas d'autorisation de sécurité ou d'accès aux armes et aux munitions", fait part le cabinet. "Pour la majorité des personnes contre lesquels des mesures préventives et conservatoires ont été prises, celles-ci ont été retirées à l'issue d'une enquête approfondie après une concertation avec les services partenaires (Ocam, Sûreté de l'État et police fédérale). Les personnes concernées ont dès lors pu reprendre leur fonction sans aucune restriction", ajoute cette même source. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.