Incendies en Grèce: 16 blessés et des centaines de personnes évacuées près d'Athènes

Belga

Des centaines de personnes ont été évacuées en raison des incendies violents qui font rage aux portes d'Athènes et dans plusieurs régions de Grèce. Au total, 16 personnes, légèrement brûlées ou souffrant de problèmes respiratoires, ont été hospitalisées jeudi et vendredi.

Incendies en Grèce: 16 blessés et des centaines de personnes évacuées près d'Athènes

Jeudi soir, plus de 630 personnes avaient dû quitter l'île d'Eubée pour se mettre à l'abri des flammes. Prisées des touristes, les plages de l'île se sont vidées de leurs occupants. "Une dizaine de personnes ont été hospitalisées pour des problèmes respiratoires au dispensaire d'Istiea sur l'île d'Eubée, dont deux pompiers", a indiqué le ministre grec de la Santé, Vassilis Kikilias. Vendredi matin, les évacuations s'organisaient aussi dans les villages proches de la capitale Athènes, les services de secours frappant de porte en porte pour s'assurer que tous les habitants quittaient bien les lieux. Un vent d'ouest est en effet venu nourrir l'incendie vendredi matin et la situation est devenue trop dangereuse dans ces villages. Un pompier et cinq habitants ont par ailleurs subi de légères brûlures dans l'incendie qui a embrasé ces villages du nord d'Athènes. Ils ont été hospitalisés jeudi soir, selon l'Agence de presse grecque ANA. Les pompiers tentent actuellement de contenir les flammes, mais le vent empêche de contrôler le brasier, ont indiqué les autorités à l'agence ANA. Outre des forêts et villages sur l'île d'Eubée à 200 km à l'est d'Athènes, c'est surtout le village d'Afidnes qui a été la proie d'un violent incendie dans la nuit de jeudi à vendredi près du mont Parnès à 30 km au nord d'Athènes. Au moins 450 pompiers grecs sont mobilisés sur ce sinistre, assistés de moyens aériens et de véhicules terrestres. De l'aide est aussi arrivée de France et est encore attendue en provenance de la Suisse, de la Suède et de la Roumanie. Au cours des dernières 24 heures, 86 nouveaux foyers se sont déclarés. Même à plusieurs kilomètres des feux, les cendres pleuvent et l'odeur âcre de la fumée imprègne l'air. Dans les régions fortement affectées, "les habitants qui ont l'intention de sortir doivent utiliser des masques de forte protection", selon un communiqué de l'Observatoire d'Athènes. La protection civile continuait vendredi d'envoyer des SMS d'alerte prévenant les citoyens de ne pas sortir dans des parcs ou forêts en raison "de risque élevé d'incendie de forêt". En raison du danger extrême, les autorités ont interdit tout déplacement ou séjour dans les forêts, les parcs nationaux et zones Natura de Grèce jusqu'au 9 août, selon la protection civile. Ces dizaines d'incendies consument la Grèce depuis une semaine, sous l'effet de températures caniculaires. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.