Le "seul vrai Meyboom" planté à Louvain

Belga

Le Meyboom a été planté lundi quelques minutes avant 17h00 sur la Grote Markt de Louvain, à l'instar ce qui a été fait le même jour à Bruxelles. Les deux cités rivales se disputent depuis des années le droit de planter l'arbre symbolique."Même si nous avons dû nous battre cette année contre non seulement les Bruxellois mais aussi le Covid-19, nous avons tout de même réussi à planter avant 17h le seul vrai Meyboom", explique le président des Mannen van 1979, Jim Vandereet. C'est en effet aux hommes nés une année se terminant par neuf qu'il revient de planter l'arbre. Pour la seconde année, c'était au tour des hommes nés en 1979. La tradition du Meyboom remonte à 1213. Les Bruxellois se disputaient avec les Louvanistes et les deux groupes se sont affrontés. Les légendes varient sur la raison de la querelle, allant d'une fête de mariage perturbée à une histoire de taxe sur la bière. Une certitude toutefois: les Bruxellois l'ont emporté grâce aux Compagnons de Saint-Laurent, les archers qui gardaient les remparts de la ville. Le duc Jean de Brabant accorda aux Bruxellois le droit de planter le 9 août, veille de la fête de Saint-Laurent, un Meyboom (arbre de la joie). L'arbre doit être planté avant 17h00, sinon le privilège revient à Louvain comme le veut l'histoire du folklore. La querelle entre Bruxelles et Louvain reste vivace. En 1974, des Louvanistes avaient détourné le Meyboom avant qu'il puisse être planté. Depuis, les deux groupes estiment avoir le droit d'en planter un. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.