L'économie bruxelloise victime collatérale des échecs du gouvernement Vervoort, juge le MR

Belga

Le député et président de la régionale bruxelloise du MR, David Leisterh a une nouvelle fois reproché jeudi aux autorités bruxelloises de "ne pas avoir réagi plus tôt face au manque d'adhésion à la vaccination visible dès le mois d'avril" et a imputé au gouvernement bruxellois la responsabilité de ses échecs à "l'égard de l'économie de la capitale, qui en est la victime collatérale systématique"."Primes insuffisantes, relance du tourisme loupée, échec de la vaccination...C'est un peu la Bérézina à tous les étages", a dénoncé mercredi après-midi David Leisterh. Plus tôt dans la journée, la députée libérale Clémentine Barzin avait insisté, en commission des Affaires économiques du parlement régional sur les nouvelles différences créées entre les Régions et qui pénalisent à nouveau Bruxelles "en raison de l'échec du Gouvernement bruxellois sur la vaccination". Selon elle, la levée des restrictions Covid depuis le 1er septembre sauf en Région bruxelloise prive le secteur Horeca de la possibilité d'augmenter le nombre de personnes à table, d'accueillir davantage de clients, de servir au bar et d'ouvrir au-delà d'une heure du matin. L'élue MR déplore que cette restriction ne semble pas avoir été concertée avec les représentants du secteur Horeca dont les établissements "subissent de plein fouet l'échec de la politique de vaccination mise en oeuvre à Bruxelles malgré les nombreux signaux d'alarme des derniers mois". "L'annonce, en suite de la panique, d'un pass sanitaire ou de l'élargissement du Covid Safe Ticket, aujourd'hui avec des fuites dans la presse évoquant plusieurs secteurs concernés, divise et soulève de nombreuses interrogations quant à son efficacité sur le public non vacciné, déclaré 'précarisé'", a-t-elle dénoncé. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.