Le pass sanitaire réglera aussi les fêtes étudiantes

Belga

La rentrée dans l'enseignement supérieur se fera aussi en dehors des auditoires. Baptêmes, bleusailles et soirées vont pouvoir reprendre avec un invité de marque: le pass sanitaire, rapporte le journal Le Soir lundi.

placeholder

Enseignants et étudiants vont retrouver auditoires et salles de cours qui reprennent à 100% en présentiel tant en Wallonie qu'à Bruxelles. Pour les festivités, chaque université et école a établi ses propres règles, bien souvent en concertation avec les étudiants. Parmi les organisateurs de fêtes, le Covid safe ticket (CST) semble faire l'unanimité, selon le quotidien, qui a sondé diverses universités. A l'ULB, l'ULiège et l'UMons, par exemple, le CST sera généralisé à l'ensemble des activités festives, y compris les baptêmes. Les contrôles seront opérés par des gardiens de sécurité ou des étudiants. A l'UCLouvain, dont les campus sont éparpillés en Wallonie et à Bruxelles, les organisateurs suivront les protocoles sanitaires en vigueur pour l'horeca et l'événementiel dans leur Région respective. Le CST ne sera toutefois pas requis pour le baptême. A l'UNamur, en revanche, on encourage à reporter les baptêmes au deuxième quadrimestre, tandis que les cercles ne seront autorisés à rouvrir qu'à partir du 1er octobre, date à laquelle les soirées dansantes devraient à nouveau être permises dans tous les campus. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

logo Belga