Les distributeurs de billets neutres continuent à susciter des remous en Wallonie

Belga

La proposition de résolution de la majorité wallonne PS-MR-Ecolo demandant au gouvernement régional de solliciter le fédéral afin d'assurer une répartition équitable des distributeurs de billets neutres installés par le consortium bancaire Batopin, a été approuvée mardi en commission du parlement wallon.

Les distributeurs de billets neutres continuent à susciter des remous en Wallonie

Au sud du pays, c'est peu dire que ce nouveau dispositif est accueilli fraichement en raison de la réduction importante du nombre de distributeurs à laquelle il aboutira. Une inquiétude partagée tant par la majorité que par l'opposition. Pourtant, ce mardi, les discussions ont tourné au vinaigre entre Stéphane Hazée (Ecolo) et le député régional cdH Benoît Dispa. "Sur le fond, j'ai un problème à approuver le corps de la résolution car vos demandes sont floues, faibles et pas de nature influencer le cours des choses", a regretté ce dernier avant de s'attaquer à la manière de travailler de la majorité et aux amendements qu'elle a avancés dans un second temps. "Vous reproduisez les amendements que j'avais déposés pour muscler votre résolution sous vos propres noms. Vous les jugez pertinents mais vous préférez mettre vos petites signatures sous votre petit texte, ce qui dément vos déclarations sur l'importance de dépasser les jeux politiques", a ajouté le député humaniste, suscitant l'énervement rare du très placide chef de groupe Ecolo, Stéphane Hazée. "On dirait que ça vous amuse de constater qu'un texte n'est pas parfait. Mais combien de fois vote-t-on des textes parfaits dans cette assemblée? Rarement parce que c'est toujours le fruit d'un compromis, d'une démarche qui essaie de rassembler", a asséné ce dernier. "C'est une répartition équilibrée des distributeurs sur le territoire qu'il faut impérativement viser, chaque citoyen doit avoir aisément accès à un distributeur de billets à proximité de son domicile, de son travail, des commerces", a pour sa part résumé, une fois la tension retombée, le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Christophe Collignon.. Au début du mois, ce dernier a organisé une rencontre entre des représentants de Batopin, BPost, l'Union des villes et des communes de Wallonie et les entités supra?locales. "Il s'agissait surtout d'informer et d'impliquer le niveau local dans les discussions relatives à la stratégie de déploiement des guichets bancaires sur le territoire. Les premières conclusions de ces travaux ne vous étonneront pas. La stratégie de déploiement de Batopin fait craindre le pire : des citoyens qui n'auront plus accès à leur argent à proximité et des files anormales aux seuls distributeurs automatiques qui subsisteront encore", a expliqué le ministre. "La matière est surtout fédérale mais des pistes de solutions, des leviers wallons se dégagent néanmoins", a-t-il ajouté en évoquant notamment la création, au sein des communes, d'espaces publics conviviaux propices à l'installation ou au maintien de ce type de services ; la possibilité de mettre en place une procédure d'octroi de permis facilitée pour les distributeurs automatiques de billets ou encore l'actualisation de la législation fiscale non seulement locale mais également régionale en la matière. Au terme des débats, la résolution amendée a été adoptée par la majorité, le PTB et le cdH s'abstenant. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.