JCC 2021 - "L'ennemi" de Stephan Streker ouvre la session belge du festival de Carthage à Tunis

Belga

Les 32e Journées cinématographiques de Carthage (JCC) ont débuté dimanche matin dans le c?ur de la capitale tunisienne. En début de soirée s'est ouverte une session belge inédite, avec la projection du quatrième long-métrage du réalisateur bruxellois Stephan Streker.La salle du Colisée, un cinéma du centre-ville, était à moitié remplie pour accueillir, dimanche en début de soirée, le lancement des premières "Visions belges" de l'histoire des JCC. Contant le récit d'un homme politique accusé d'avoir tué son épouse dans une chambre d'hôtel de la côte belge, "L'ennemi" a effectué sa première projection africaine, dimanche soir à Tunis. Le drame qui rappelle immanquablement l'affaire Wesphael est attendu dans les salles obscures du royaume en janvier 2022. D'autres courts et longs métrages belges sont programmés, hors compétition, durant la semaine de festival qui se terminera samedi soir. S'il est dédié à la promotion du cinéma du Sud, le festival international tunisien inclut aussi chaque année des focus sur d'autres cultures cinématographiques. Le cinéma belge d'aujourd'hui se trouve donc à la une de cette 32e édition. "Le choix de la Belgique est dicté par deux raisons au moins. D'un côté, le cinéma belge s'est distingué par sa diversité et sa vitalité, comme le montrent les ?uvres de la nouvelle génération. De l'autre, ce cinéma n'a jamais cessé d'explorer des problématiques pertinentes qui nous interpellent par leur universalité, telles que la question de la filiation, la crise du couple ou les transmutations de l'identité individuelle", commentent les organisateurs des JCC. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.