La Belgique importera de l'hydrogène vert produit en Namibie

Belga

La Belgique et la Namibie ont signé un protocole d'accord (un Memorandum of Understanding, MoU) pour la coopération entre les deux pays dans le domaine de la production d'hydrogène vert, qui sera ensuite importée, a annoncé jeudi la ministre belge de l'Energie, Tinne Van der Straeten.

La Belgique importera de l'hydrogène vert produit en Namibie

Cet accord a été signé mercredi soir par Mme Van der Straeten et le ministre namibien des Mines et de l'Energie, Tom Alweendo, en marge de la conférence de l'ONU sur le climat COP26 à Glasgow (Ecosse), a précisé son cabinet à l'agence Belga. "La signature est une situation gagnant-gagnant pour les deux pays. La Belgique a besoin de grandes quantités d'hydrogène vert pour l'industrie propre et la Namibie a beaucoup de soleil., a indiqué la ministre Groen dans un communiqué. Avec ce protocole d'accord, les deux ministres veulent, entre autres, encourager la coopération pour la mise en place d'un centre d'énergie verte (GEH) à grande échelle dans la région d'Erongo (nord-ouest de la Namibie). À l'ouest, la région borde l'Océan atlantique, où le port de Walvis Bay jouera un rôle important pour la production et l'exportation d'hydrogène vert, a expliqué Mme an der Straeten. En tant que partenaires, plusieurs entreprises belges, dont la Compagnie maritime belge (CMB), et des entreprises namibiennes, travailleront ensemble pour développer une station de ravitaillement en hydrogène, des applications industrielles de l'hydrogène et une centrale solaire de taille moyenne, qui produira un million de tonnes d'hydrogène vert par an d'ici 2026. La moitié de cette production d'hydrogène est destinée à l'exportation, précise le communiqué. "La Namibie est inondée de soleil. Grâce à l'énergie solaire, le pays peut devenir un producteur important d'hydrogène vert. L'énergie verte permet le développement économique et crée un large éventail d'emplois au niveau local", a souligné la ministre écologiste. Le gouvernement fédéral a approuvé vendredi dernier la stratégie belge en vue de faire du pays un hub d'importation et de transit de l'hydrogène renouvelable et, de la sorte, un précurseur dans cette technologie. Cette stratégie vise à verdir l'approvisionnement en énergie de l'industrie lourde, responsable de 30% des émissions de CO2 en Belgique, notamment pour la production d'acier, de ciment, d'aluminium et de verre. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.