COP26 - Face aux critiques de l'opposition, Zuhal Demir défend l'accord sur le climat en Flandre

Belga

La ministre flamande de l'Environnement Zuhal Demir (N-VA) a réfuté, durant l'émission Terzake (Canvas), les critiques de l'opposition selon lesquelles les engagements climatiques du gouvernement flamand devront être principalement assumées par les familles. L'agriculture et l'industrie feront également leur part, a-t-elle assuré.

COP26 - Face aux critiques de l'opposition, Zuhal Demir défend l'accord sur le climat en Flandre

"Il y aura par exemple une taxe sur le gaz naturel pour l'industrie", a déclaré Mme Demir. "Nous utiliserons ce budget pour réduire la facture d'électricité des familles et des personnes isolées. Cela devrait rapporter environ 45 millions d'euros." À partir de 2023, les subventions aux combustibles fossiles dans l'agriculture et l'industrie seront par ailleurs supprimées. La mesure devrait rapporter 170 millions d'euros par an d'ici 2030. "On pourra aussi déduire cette somme des factures des familles", a précisé la ministre. Zuhal Demir a également défendu les normes énergétiques plus strictes dans le secteur du logement. Selon l'accord trouvé jeudi, le gouvernement flamand imposera, à partir de 2023, une obligation de rénovation pour tout qui achète une maison énergivore. "La rénovation obligatoire sera toutefois rendue possible grâce à des prêts sans intérêt et des primes", a-t-elle encore fait valoir. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.