Un nouveau réseau met en lumière 2.000 ans de conflits sur le sol belge

Belga

Le War Heritage Institute (WHI) - l'institution fédérale chargée du patrimoine militaire et de la Mémoire - a présenté lundi le réseau "Belgium, Battlefield of Europe" au Musée royal de l'armée et de l'histoire militaire.

Un nouveau réseau met en lumière 2.000 ans de conflits sur le sol belge

Cette nouvelle plateforme nationale réunit un large éventail de musées, sites et organisations belges qui se penchent sur l'histoire des conflits et sur leurs traces dans la mémoire collective, et a pour objectif la mise en lumière de 2.000 ans de guerres, batailles et sièges sur le sol belge. Elle a été dévoilée en présence de la ministre de la Défense Ludivine Dedonder (PS), de l'ambassadeur de l'Otan en Belgique Pascal Heyman, de l'amiral Michel Hofman et de divers représentants des régions et communautés. Le réseau de coopération repose sur trois piliers : la mise en réseau, avec une forte fonction d'orientation touristique, la recherche historique sur les nombreux conflits militaires du passé, et la transmission et la conservation des souvenirs. La Belgique a connu de nombreuses batailles, des conquêtes romaines aux invasions vikings, en passant par la bataille des éperons d'or, l'expansion bourguignonne et la révolte des Pays-Bas, les guerres de Louis XIV et de Napoléon ou encore la Première et la Deuxième Guerre mondiale. Le nouveau projet rassemble désormais cette Histoire. "Tous ces conflits ont laissé de nombreuses traces matérielles, qui sont conservées avec compétence dans des centaines de musées, grands et petits, de la Côte à l'Ardenne", a déclaré Mme Dedonder. "En tant que ministre de la Défense, je suis fermement engagée à préserver ce patrimoine et cette mémoire. Je suis donc très heureuse que la WHI ait pris l'initiative de ce réseau." La Défense et les cinq régions et communautés du pays sont des partenaires structurels du réseau. Toute organisation belge active dans le domaine du patrimoine militaire et de la commémoration peut y adhérer. Certains des plus importants musées et sites du pays l'ont d'ailleurs déjà fait, comme les forts d'Eben-Emael et de Loncin, les citadelles de Dinant et de Namur, l'Atlantikwall Raversyde et le Bastogne War Museum. Le lancement officiel du réseau s'accompagne d'un site internet, www.belgiumbattlefield.be, qui regroupe l'offre de tous les partenaires, ainsi que les événements que ceux-ci organisent. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.