Le premier projet de décisions de la COP26 appelle à rehausser les réductions d'émissions dès 2022

Belga

Le premier projet de décisions de la COP26, publié mercredi, encourage les pays à réviser à la hausse leurs engagements de réduction d'émissions de gaz à effet de serre d'ici la fin 2022, soit trois ans avant la date prévue par l'accord de Paris.

Le premier projet de décisions de la COP26 appelle à rehausser les réductions d'émissions dès 2022

Ce texte, publié par la présidence britannique après 10 jours de discussions techniques et de haut niveau à la conférence climat de Glasgow, appelle les pays signataires à "réviser et renforcer leurs plans (de réductions d'émissions) de manière à les rendre compatibles avec les objectifs de réchauffement de l'accord de Paris d'ici la fin 2022". L'accord de Paris ambitionne de contenir le réchauffement bien en-deça de 2°C par rapport à l'ère pré-industrielle et si possible à +1,5°C. Le texte réaffirme avec force cet objectif de "limiter le réchauffement à 1,5°C", soulignant que "les impacts du changement climatique seront bien moindres avec un réchauffement de 1,5 °C comparé à 2°C". Le texte, qui doit encore être discuté et peut être modifié avant son adoption avant la fin de la conférence prévue vendredi, appelle à des "réductions rapides, fortes et soutenues des émissions mondiales d'émissions de gaz à effet de serre, dont des réductions d'émissions de CO2 de 45% en 2030 par rapport au niveau de 2010 et à la neutralité carbone vers le milieu du siècle". L'accord de Paris prévoyait la révision tous les cinq ans des "contributions nationales" des pays en matière d'émissions. Selon les dernières estimations de l'ONU données mardi, les nouveaux engagements climatiques à l'échéance 2030 de certains États juste avant ou au début de la COP, ne devraient entraîner aucun changement de la trajectoire de température vers un réchauffement "catastrophique" de +2,7°C d'ici la fin du siècle. Le "brouillon" de décision constate également "avec regret" que l'objectif de 100 milliards de dollars par an de financement climat n'a pas été atteint par les pays développés en 2020 et appelle à ce que cet objectif soit atteint avant 2023. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.