Un (petit) pas à la COP26 vers la fin des véhicules thermiques

Belga

Une trentaine de pays et une douzaine de constructeurs automobiles se sont engagés mercredi à la COP26 à Glasgow à travailler à la fin de la commercialisation de voitures et camionnettes neuves thermiques au plus tard en 2040.

Un (petit) pas à la COP26 vers la fin des véhicules thermiques

"Ensemble, nous travaillerons à ce que toutes les ventes de nouvelles voitures et camionnettes soient zéro émission au niveau mondial d'ici 2040 et dans les principaux marchés au plus tard en 2035", annonce cette "déclaration" signée par des pays développés (Canada, Danemark, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Royaume-Uni...) mais aussi une poignée de pays en voie de développement dont l'Inde et la Turquie. Outre des villes et collectivités territoriales, une douzaine de constructeurs automobiles se sont ralliés à la déclaration, parmi lesquels Ford, General Motors, Jaguar Land Rover, Mercedes Benz ou Volvo Cars, qui possède une usine à Gand et est déjà très avancé sur la voie de l'électrification. Nulle trace en revanche parmi les signataires de mastodontes du secteur comme Toyota, Volkswagen, les deux principaux constructeurs mondiaux, ou de Stellantis, issu de la fusion entre PSA et Fiat. Le constructeur de véhicules électriques haut de gamme Tesla n'y figure pas davantage. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.