Asile et migration - Le bourgmestre de Steenokkerzeel opposé à l'installation d'un nouveau centre fermé

Belga

Le bourgmestre de Steenkkerzeel, Kurt Ryon (N-VA), n'est pas enchanté de la perspective d'aménagement d'un nouveau centre fermé dans sa commune.. Il ne digère pas non plus d'avoir dû l'apprendre par presse interposée.Le gouvernement fédéral avait annoncé l'année dernière que deux nouveaux centres de détention étaient projetés à Jumet et à Zandvliet. Dans sa note politique, le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration Sammy Mahdi (CD&V) a annoncé qu'il souhaitait également la création d'un nouveau centre à Steenokkerzeel, en plus de l'existant. Il s'agirait d'un centre d'une cinquantaine de places, pour des séjours de très courte durée de personnes sur le point d'être expulsées . "Avec deux centres fermés (127bis et Caricole) et un ouvert (centre d'accueil Ter Ham), nous sommes la seule commune du pays à disposer de trois centres d'asile", a souligné le bourgmestre. "Après neuf ans en tant que bourgmestre, je sais ce que cela coûte en termes de déploiement des forces de police locales", a-t-il ajouté, évoquant entre autres des manifestations, des émeutes, des grèves et des disparitions. "Cependant, les allocations du gouvernement fédéral à notre village et à la police locale ne tiennent pas compte des centres d'asile, alors qu'un centre supplémentaire entraîne naturellement des charges supplémentaires", a-t-il commenté. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.