Diables Rouges - Contre le pays de Galles, "un premier match de préparation au Mondial", selon Axel Witsel

Belga

Assurée d'une place au Mondial 2022, la Belgique terminera ses qualifications par un match en déplacement toujours périlleux au pays de Galles, mardi à Cardiff. "On doit le prendre comme un match de préparation pour la Coupe du monde", a résumé lundi en conférence de presse Axel Witsel.

Diables Rouges - Contre le pays de Galles, "un premier match de préparation au Mondial", selon Axel Witsel

"Demain, ce ne sera pas simple, les Gallois ont besoin d'un point pour finir deuxièmes", a expliqué Witsel. "On prendra le match sérieusement, dans le sens d'une préparation pour la Coupe du monde. A partir de maintenant, c'est ainsi que l'on doit aborder les rencontres." Witsel fait partie de la génération dorée des Diables Rouges, qui a enchainé cinq qualifications de suite pour un grand tournoi, trois en Coupe du monde et deux à l'Euro. "Nous sommes tous très fiers. Personnellement, je n'ai rien fait de spécial pour fêter la qualification, je suis un peu resté au stade avec la famille et puis je suis rentré à la maison. Mais c'est vrai que c'est historique." Avec pratiquement une équipe complète sur le flanc, Roberto Martinez, le sélectionneur, devra aligner un onze inédit et faire confiance à plusieurs jeunes. "Je pense que tous les jeunes qui sont ici ont le niveau", estime Witsel. "Je ne pense pas que le coach changera toute l'équipe. Il fera quelques changements et donnera du temps de jeu à des jeunes. C'est bien d'avoir ce vent de fraicheur, c'est la vie, ça fait partie du football. Nous avons un bon mix entre des joueurs - je ne vais pas dire vieux - expérimentés et des jeunes qui apportent ce qu'il nous faut. Nous avons un bon groupe. On verra ce qu'il se passera ensuite durant l'année de préparation." Witsel aura presque 34 ans lorsque le Mondial 2022, joué en hiver, s'achèvera. Alors que plusieurs de ses équipiers ont indiqué qu'ils réfléchiront alors à la suite de leur carrière internationale, le médian de Dortmund n'envisage pas encore de quitter les Diables. "Le prochain Euro se déroulera en Allemagne (en 2024, ndlr). Si je me sens bien physiquement et mentalement, pourquoi pas? Dans ma tête, je ne me dis pas 'il y a le Qatar et puis c'est terminé'", a confié le médian. Victime d'une grave blessure au tendon d'Achille en janvier dernier, Witsel avait effectué un sprint pour pouvoir participer à l'Euro. "J'ai récupéré le niveau que j'avais avant ma blessure. Je touche du bois, tout se passe bien pour le moment. Je fais tous les jours des exercices avant l'entraînement. Je me sens bien physiquement et mentalement", a conclu Witsel. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.