Annelies Verlinden est la première ministre belge à retourner aux USA

Belga

La ministre des Affaires intérieures Annelies Verlinden (CD&V) est en déplacement cette semaine à Washington pour des entretiens avec le Secrétaire général à la Sécurité intérieure et des représentants des différents services de sécurité américains. Elle se rendra aussi au siège des Nations Unies à New York.Il s'agit du premier déplacement aux USA d'un ministre une semaine à peine après la réouverture des frontières américaines pour les voyageurs vaccinés contre le Covid-19. Dans les cercles diplomatiques belges, il se dit que cette visite témoigne de l'importance de la coopération avec les collègues américains. La ministre Verlinden est accompagnée du commissaire-générale de la police fédérale, Marc De Mesmaeker, et du directeur général du Centre de Crise, Bart Raeymaekers. Tous rencontreront au fil de la semaine à Washington des représentants des services de sécurité américains, comme les services secrets, le FBI, le département de la lutte contre la drogue (DEA) et l'agence de gestion des urgences. Mme Verlinden va également rencontrer le Secrétaire d'Etat à la Sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas. La ministre va surtout porter le message qu'investir dans la sûreté et la sécurité passe aussi dans l'investissement dans la coopération, signale son cabinet. Le mot d'ordre est que la coopération a déjà porté ses fruits dans de nombreux dossiers spécifiques, comme dans le dossier du moyen de commun dans les milieux criminels, Sky ECC. Ensuite, la ministre Verlinden se rendra aux Nations Unies à New York, où elle rencontrera la directrice belge du Comité anti-terrorisme de l'ONU, Michèle Coninsx. Enfin, la ministre déposera une gerbe de fleurs au lieu de commémoration des victimes de l'attentat terroriste du 31 octobre 2017 à New York, qui a ôté la vie à une Belge. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.