Deux pirates iraniens inculpés pour interférences dans la campagne électorale américaine

Belga

Un duo de pirates informatiques iraniens a mis au point une campagne en ligne sophistiquée visant à interférer dans la campagne électorale américaine de l'année passée en menaçant et influençant les électeurs américains, ont fait part des autorités fédérales américaines jeudi.Via cette campagne, les hackers ont obtenu des informations sur les électeurs depuis au moins un site électoral fédéré et adressé des menaces sur leurs messageries électroniques pour intimider ces personnes avant qu'elles se rendent aux urnes. Les deux individus ont aussi élaboré une vidéo de désinformation qui détaillait de fausses failles électorales. Ils ont également trouvé l'accès au réseau informatique d'un média américain, mais ils ont été empêchés à temps de commettre des dégâts, selon les autorités américaines. Les pirates se sont aussi fait passer pour le groupe d'extrême droite Proud Boys. Ces "faux" Proud Boys ont adressé des messages sur Facebook et des e-mails à des sénateurs, des individus impliqués dans la campagne de l'ancien président Donald Trump, des conseillers à la Maison Blanche et des membres des médias. Les deux Iraniens ont été inculpés de conspiration, intimidation électorale et transmission de menaces. L'un d'entre eux est aussi poursuivi pour intrusion électronique non autorisée, fraude numérique et dégâts intentionnels d'un ordinateur protégé. Ils risquent cinq à dix ans de prison. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.