Rébellion de deux détenus à la prison de Hasselt

Belga

Deux détenus de la prison de Hasselt ont causé du désordre et tenté de démarrer un incendie lors d'une promenade jeudi soir. Ils refusaient que certains prisonniers regagnent leur cellule et exigeaient une troisième promenade quotidienne. Les détenus ont fini par rentrer et la situation s'est calmée."Le personnel à l'intérieur de la prison a pu empêcher une nouvelle escalade", a déclaré la porte-parole de l'administration pénitentiaire, Kathleen Van De Vijver. ""Les deux détenus ont tenté de rallier les autres prisonniers à leur cause, mais n'ont pas réussi. Une procédure disciplinaire sera entamée vendredi." Aucun blessé n'est à déplorer. Des agents de la zone de police Limburg Regio Hoofdstad (LRH) étaient prêts à intervenir, mais leur concours s'est finalement avéré inutile. Les détenus ont de nouveau réclamé trois promenades quotidiennes. En raison des mesures sanitaires liées à la pandémie de coronavirus, ils n'ont normalement droit qu'à une heure deux fois par jour. Cependant, à Hasselt, ils peuvent sortir une heure et demie deux fois par jour: le matin et le soir. Les agents de police limbourgeois étaient prêts à intervenir dans la prison, mais leur appui n'a en fin de compte pas été nécessaire. Un drône de la police reste toutefois en activité au-dessus de la prison. (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.