Jonathan Sacoor voit grand pour 2022: "Je veux être champion d'Europe"

Belga

De retour en Belgique après trois saisons passées aux Etats-Unis, Jonathan Sacoor compte bien marquer de son empreinte une saison 2022 qui s'annonce bien remplie. "Je veux devenir champion d'Europe en 2022 et je sais que je peux y arriver", a confié le spécialiste du 400m lors du stage du Comité olympique et interfédéral belge à Belek en Turquie

Jonathan Sacoor voit grand pour 2022: "Je veux être champion d'Europe"

Après sa participation au Relais Mondiaux en mai dernier avec le relais 4x400m, Sacoor a vu son aventure à l'université du Tennessee prendre fin de manière assez abrupte. "C'est un peu dommage que cela se soit terminé comme ça mais je retenterais cette expérience sans hésiter. Je sens que je suis un meilleur athlète, je suis plus mature. La seule chose qui m'a un peu déçue, c'est le manque de clarté dans mon programme. Je ne savais pas toujours pour quelle compétition je m'entraînais. Avec Jacques Borlée (son coach, ndlr.), tout est prévu à l'avance et cela change beaucoup. Je suis déjà très motivé pour les prochaines compétitions." Malgré la fin de son aventure américaine, l'athlète de Beersel a aussi vécu de beaux moments en 2021 avec une médaille d'argent à l'Euro U23 mais surtout ses premiers Jeux Olympiques. "Tokyo était un mélange de différentes émotions. J'ai réalisé mon rêve en participant aux JO mais j'avais un petit goût de trop peu à cause de la situation sanitaire. L'ambiance était différente sans public mais aussi dans le village olympique qui était un peu vide. Néanmoins, c'était une belle expérience, je n'en retiens que du positif et j'ai déjà noté les Jeux de Paris dans mon calendrier", a assuré l'athlète de 22 ans. Boosté par son retour en Belgique, Sacoor a déjà les yeux rivés vers la saison 2022 et plus particulièrement, le championnat d'Europe. "Mon objectif est clair, je veux être champion d'Europe. Je sais que c'est ambitieux mais je pense que c'est réalisable. Je sens que je suis capable de courir en 44.50. Avec un tel chrono, j'ai de bonnes chances de remporter le titre même si je ne peux pas contrôler la forme des autres athlètes. De plus, nous aurons aussi un titre à défendre sur le relais 4x400m." Avant l'Euro, le Brabançon flamand tentera aussi de se montrer lors des Mondiaux à Eugene aux Etats-Unis en juillet. "Aux Mondiaux, tout dépendra de la forme du moment. Je pense que le plus gros objectif est d'essayer de gagner une médaille avec les Tornados. Sur le plan individuel, je veux avancer étape par étape et commencer par l'Euro. Mais je ne vais pas cracher dessus si je suis aussi en bonne forme aux Mondiaux", a-t-il précisé. Actuellement en pleine préparation, Sacoor n'a pas encore établi de programme de reprise. "Je vais faire quelques courses en salle et je vais voir si je parviens à me qualifier pour les Mondiaux en mars. Si je ne peux pas y aller, ce ne sera pas une catastrophe." (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.