Pour le MR aussi, la vaccination obligatoire pour tous est "une fausse bonne idée"

Belga

À l'instar du Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld), le MR juge également que la vaccination obligatoire contre la Covid-19 pour l'ensemble de la population est "une fausse bonne idée". Le ministre des PME et des Classes Moyennes David Clarinval l'a clairement indiqué dimanche sur le plateau de l'émission 'C'est pas tous les jours dimanche' sur RTL-TVI.

Pour le MR aussi, la vaccination obligatoire pour tous est "une fausse bonne idée"

Vendredi, après plus de 12 heures de débats, le gouvernement fédéral est parvenu à un accord sur les modalités de la vaccination obligatoire pour le personnel soignant. Il n'existe par contre pas de consensus sur la vaccination obligatoire de l'ensemble de la population. Un rapport à ce sujet a été demandé au commissaire corona Pedro Facon pour le 15 janvier. Au sein de la coalition Vivaldi, les socialistes et le CD&V se montrent clairement favorables à la vaccination obligatoire pour tous. De leur côté, les libéraux n'en veulent pas. Dimanche, David Clarinval a ainsi assuré que le MR était "sur la même ligne qu'Alexander De Croo. On pense que c'est une fausse bonne idée". "Aller dire que, parce qu'on ne la veut pas pour les soins, faisons là pour tout le monde, c'est un écran de fumée", a-t-il ajouté. Selon le ministre libéral, son parti était par ailleurs favorable à des sanctions plus strictes à l'encontre des soignants qui refuseraient la vaccination. Les ministres socialistes Pierre-Yves Dermagne et Frank Vandenbroucke, également présents sur le plateau, ont rappelé leur position. "Le rapport attendu pour le 15 janvier sera une base pour ouvrir à discussion", a commenté le vice-Premier ministre PS. "Le fait d'avoir un rapport permettra d'avoir un débat approfondi, nuancé", a renchéri le vice-Premier Vooruit. "Philosophiquement, j'ai toujours été sceptique (sur la vaccination obligatoire pour tous). Mais j'ai changé d'avis", a confié Frank Vandenbroucke. "Avec le variant Delta, on sait qu'il faut vacciner tout un chacun sans exception. Et je vois des tensions dans la population." Chez les verts, également dans la majorité fédérale, la vice-Première ministre Groen Petra De Sutter a appelé, sur la VRT, à se concentrer en premier lieu "sur la persuasion". "Je veux attendre les analyses éthiques", a-t-elle ajouté. Contacté par Belga, son homologue francophone Georges Gilkinet (Ecolo) assure que la discussion sera inévitable. "On doit le faire sérieusement et avec méthode, pour prendre des options en toute connaissance de cause. C'est la raison pour laquelle j'ai demandé et obtenu en Codeco mercredi qu'une étude soit réalisée sur toutes les conséquences d'une telle option, en matière de santé publique, en matière pratique mais aussi en matière éthique. C'est sur cette base qu'une décision finale pourra être prise. Et dans l'intervalle, il faut continuer à informer la population et tenter de convaincre." (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.