Des scientifiques belges partent mesurer la masse de la calotte Antarctique

Belga

Des scientifiques de l'ULB, de l'UCLouvain et de TU Delft vont partir mesurer la masse de la calotte Antarctique dans le cadre de la dernière mission du projet Mass2Ant, qui aura lieu du 7 décembre 2021 au 13 janvier 2022. Celle-ci vise à comprendre et à prédire la variabilité du bilan de masse de surface en Antarctique de l'Est.

Des scientifiques belges partent mesurer la masse de la calotte Antarctique

Frank Pattyn et Sarah Wauthy (ULB), Marie Cavitte (UCLouvain) ainsi que Maaike Izeboud (TU Delft) doivent collecter de nouvelles données sur et aux alentours du Lokeryggen Ice Rise, dans la région de la côte Princesse Ragnhild. Ces données complèteront celles déjà obtenues lors des missions précédentes (2017, 2018 et 2019). "C'est important car à chaque degré de réchauffement, l'atmosphère peut contenir 7% d'humidité en plus. Par conséquent, nous nous attendons à une augmentation des précipitations à travers la calotte glaciaire de l'Antarctique qui pourrait partiellement compenser les pertes de glace observées et futures dues à la fonte de la glace", souligne Frank Pattyn, directeur du Laboratoire de glaciologie de l'ULB. Cette mission coordonnée par le climatologue Hugues Goosse (UCLouvain) aura pour objectif de vérifier, sur le terrain, si les prédictions des modèles climatiques sont exactes. Et, le cas échéant, rectifier les données afin de poursuivre les recherches sur base de prédictions plus précises. Cette dernière mission du projet Mass2Ant est financée par Belspo (le service public de programmation de la politique scientifique fédérale) avec l'appui de l'International Polar Foundation (IPF). (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.