La RDC souhaite la restitution des os d'Ishango conservés à Bruxelles

Belga

L'Institut national pour la Conservation de la Nature (ICCN) de la République démocratique du Congo (RDC) souhaite la restitution par la Belgique des os d'Ishango, des artéfacts archéologiques découverts au Congo ex-belge, a annoncé son directeur ad interim, Olivier Mushiete Nkole, cité par la presse kinoise.

La RDC souhaite la restitution des os d'Ishango conservés à Bruxelles

Ces os (aussi appelés bâtons d'Ishango) sont gravés d'une série d'encoches regroupées. Ils seraient la plus ancienne preuve de calculs mathématiques élaborés par un peuple qui n'utilisait pas le système décimal, mais vraisemblablement un autre, sur la base de 6 et de 10. Cette "calculette préhistorique" - les deux os mesurent environ 10 et 14 cm de long et datant de 15.000 à 20.000 ans - est conservée au Muséum des sciences naturelles de Belgique à Bruxelles. L'ICCN va lancer l'opération Ishango afin d'obtenir le rapatriement de cette pièce, a annoncé dimanche M. Mushiete au site d'information Actualité.cd, à trois jours de l'arrivée à Kinshasa d'une délégation ministérielle belge comprenant la ministre de la Coopération au développement, Meryame Kitir, et le secrétaire d'État à la Politique scientifique, Thomas Dermine. Le gouvernement belge a présenté en juillet dernier une feuille de route pour restituer aux anciennes colonies (RDC, jadis Congo belge, mais aussi Rwanda et Burundi) des milliers d'objets culturels acquis abusivement, particulièrement lors des violences commises sous le règne de Léopold II entre 1885 et 1908. Un cadre a été fixé pour la restitution des biens aux anciennes colonies qui, dans les années à venir, pourrait viser des milliers d'objets et faire de la Belgique une pionnière dans ce domaine. Aucun calendrier n'a encore avancé. L'"AfricaMuseum" - anciennement Musée royal d'Afrique centrale (MRAC) de Tervuren - avait déjà transféré entre 1976 et 1982, 114 objets ethnographiques à l'Institut des musées nationaux du Zaïre (l'ancien nom de la RDC), rappelle Actualité.cd. Le président congolais Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo a annoncé vendredi la création d'une commission nationale "sur le rapatriement du patrimoine culturel congolais" ayant quitté le pays du temps de la colonisation belge. L'objectif, a t-il dit, est de mener des discussions approfondies sur la mise en oeuvre d'une politique nationale cohérente sur la stratégie du rapatriement et les préalables requis pour la réussite d'une réappropriation et valorisation du patrimoine congolais. Les os d'Ishango ont été découverts dans les années 1950 par le géologue belge Jean de Heinzelin de Braucourt dans des couches de cendres volcaniques au bord du lac Édouard dans la région d'Ishango, une localité située dans la province du Nord-Kivu (est). (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.