Plus de 40.000 signatures en Belgique contre la vaccination obligatoire

Belga

Les associations de fait Initiative Citoyenne et Tegenstroom ont annoncé lundi que leur pétition contre la vaccination obligatoire contre la Covid-19 a dépassé les 43.500 signatures (plus de 24.500 néerlandophones et de 19.000 francophones). Elles ont dès lors été déposées au parlement fédéral ainsi qu'aux trois parlements régionaux pour demander un droit de parole et obtenir des auditions publiques avec un panel pluraliste d'intervenants.

Plus de 40.000 signatures en Belgique contre la vaccination obligatoire

"Christophe de Brouwer, ancien directeur de l'École de santé publique de l'ULB (Université Libre de Bruxelles) s'est inquiété sur son mur Facebook de la très importante sous-notification des effets secondaires des vaccins Covid en Belgique", a remarqué Sophie Meulemans, porte-parole d'Initiative Citoyenne. "Selon les données d'Eudravigilance, le ratio de rapport d'effets secondaires vaccinaux, à volume de doses comparables, est de 100 pour les Pays-Bas et de seulement 13 pour la Belgique. Cela peut être des troubles cardiaques, des maladies auto-immunes, des troubles neurologiques... Tant que cette opacité n'est pas levée, il est pour nous surréaliste que des parlementaires envisagent de décider à l'aveugle d'une vaccination obligatoire pour tous." Les associations de fait demandent à ce que la liberté de choix de chacun continue à être respectée et fustigent l'obligation vaccinale déjà décidée pour le personnel soignant. Agnes Jonckheere de Tegenstroom réagit aux dernières restrictions affectant les déplacements des personnes non vaccinées. "On sait que le Covid Safe Ticket et la vaccination donnent un faux sentiment de sécurité, car les personnes vaccinées peuvent toujours provoquer des infections." À ces considérations liées aux libertés des personnes s'en mêlent d'autres plus spécifiquement scientifiques et très controversées. "La Covid-19 n'est pas une maladie de personnes en bonne santé", a souligné lors de la conférence le virologue Geert Vanden Bossche. "Elles souffrent peu ou pas du tout de la Covid-19. Elles peuvent tomber malades, mais le risque de tomber gravement malade est très faible. Cela est dû au système immunitaire. Notre immunité innée est trop négligée par les experts." Le scientifique belge a récemment fait parler de lui pour avoir diffusé une lettre visant à avertir du risque de survenue de variants résistants en réaction à la vaccination massive en raison du principe d'évasion immunitaire. Sa position a été contredite par divers scientifiques, notamment dans une étude publiée le 9 mars dernier par une équipe de chercheurs de l'université de Princeton qui préconise au contraire une accélération de la vaccination pour pallier ce risque. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.