Coronavirus - DéFI: faute d'être passé en gestion du risque, le Codeco a sacrifié le secteur culturel

Belga

La fermeture des cinémas et des théâtres est le symbole de l'échec du Comité de concertation (Codeco) à gérer cette crise, a affirmé DéFI, mercredi soir.

Coronavirus - DéFI: faute d'être passé en gestion du risque, le Codeco a sacrifié le secteur culturel

"Oui, l'arrivée du variant Omicron demande vigilance et prudence afin de ralentir sa propagation. Oui, nous traversons une épreuve inédite. Mais au bout de deux ans, il y a des enseignements à tirer de cette expérience. Et pourtant, une nouvelle fois, c'est en mode 'ON-OFF que le Codeco choisit d'avancer. Le Codeco a eu le choix, depuis des mois, de passer de la gestion de crise à la gestion de risques, de mettre en place le baromètre corona. Il a eu le choix, depuis des mois, de mettre en place un plan de ventilation. Il a aussi eu le choix, depuis des mois, d'ouvrir le débat sur la vaccination obligatoire au sein du Parlement" a déploré la formation amarante par voie de communiqué. Aux yeux de DéFI, il est incompréhensible pour les secteurs une nouvelle fois durement impactés par les nouvelles mesures de voir que leur strict respect des protocoles mis en place n'est pas pris en compte. Le secteur culturel qui doit à nouveau fermer mais aussi les professionnels de l'horeca ou encore ceux de l'événementiel qui vivent dans une perpétuelle incertitude. "Je regrette profondément les mesures touchant le monde culturel qui est clairement sacrifié. Il est grand temps que le Codeco ait le courage d'ouvrir le débat démocratique sur une politique plus ferme de vaccination; de relancer une campagne sur les gestes barrières; d'accélérer la mise en place du plan ventilation. Il est temps d'explorer toutes les possibilités pour que la mise en "marche/arrêt" de la société soit la toute dernière option", a commenté le président de DéFI, François De Smet. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.