Coronavirus - Des mesures difficiles pour Plopsa Group

Belga

La fermeture des zones couvertes pour les parcs d'attractions et les piscines tropicales est difficile pour Plopsa Group, réagit mercredi soir le CEO de Plopsa Steve Van den Kerkhof, à l'issue du Comité de concertation. "La fermeture des piscines subtropicales est un coup dur. Une perte énorme", dit-il.Plopsa Group doit fermer la partie couverte de ses parcs d'attractions, mais cela signifie également que Plopsa Indoor Hasselt et Plopsa Station Antwerp doivent fermer. Les parcs aquatiques doivent aussi fermer. La fermeture des piscines tropicales est un coup dur. "Nous permettons à 200 personnes de nager à la fois dans un très grand bâtiment dans un environnement chloré avec une excellente ventilation. Ces personnes gardent déjà leurs distances les unes des autres de toute façon. Il n'est pas question d'indemnisation et nous ne disposons pas encore de date de réouverture", déplore le CEO. Plopsa est toutefois satisfait du maintien de l'ouverture des parties extérieures des parcs. "Nous avons investi 500.000 euros dans notre parc de La Panne pour l'hiver. Cela aurait été un drame." (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.