Bruxelles Mobilité tire un bilan positif d'une année de "Ville 30"

Belga

Après un an de "Bruxelles Ville 30", le bilan est résolument positif, estime vendredi Bruxelles Mobilité. Sur base des données de contrôle de vitesse avec radars Lidar, de janvier à fin novembre dernier, on peut dire qu'il y a eu "une diminution visible et constante de la vitesse moyenne (des automobilistes) sur l'ensemble des voiries, qu'il s'agisse de voiries limitées à 30km/h ou 50 km/h", le respect des limitations de vitesse a d'ailleurs augmenté, analyse le service public régional. Parallèlement, il y a eu en chiffres absolus une diminution marquée de décès et de blessés graves dus aux accidents de la route (cinq décès sur place et 100 blessés graves, sur les neuf premiers mois de l'année).

Bruxelles Mobilité tire un bilan positif d'une année de "Ville 30"

La proportion de véhicules contrôlés enfreignant la limitation de vitesse dans les rues à 30km/h est "tombée" à 8%, pour 10,4% en 2020, selon les chiffres avancés par Bruxelles Mobilité. Bonne nouvelle pour les automobilistes: malgré la diminution de la vitesse moyenne de circulation, "les temps de trajet sont restés plus ou moins stables" par rapport aux deux dernières années, sur toute une série de "trajets types" mesurés dans la ville, selon des calculs établis dans les quatre dernières semaines (avant Noël). L'année prochaine, les radars vont continuer de se multiplier dans la ville, prévient Bruxelles Mobilité. "Vingt-huit nouveaux radars fixes devraient être opérationnels début février", et un radar-tronçon devrait s'ajouter prochainement aux six existants, sur la chaussée de Gand. "En parallèle, l'installation de 50 radars préventifs avec afficheurs de vitesse est en cours". (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.