Plus suffisamment d'enquêteurs pour traiter l'affaire FNG

Belga

L'enquête judiciaire pour fraude au sein du groupe de mode en difficultés FNG est dans l'impasse. Le juge d'instruction ne peut la poursuivre en raison d'un manque d'enquêteurs, rapporte De Tijd vendredi.

Plus suffisamment d'enquêteurs pour traiter l'affaire FNG

L'affaire FNG est l'une des plus importantes enquêtes économiques et financières menées actuellement dans notre pays. Quelque 74 parties civiles se sont déjà manifestées et des centaines de millions d'euros sont en jeu. Mais le juge d'instruction, Theo Byl, a tiré la sonnette d'alarme en coulisses car le manque d'enquêteurs est tel que les recherches ne peuvent plus être menées correctement. M. Byl, en collaboration avec une équipe d'enquêteurs spécialisés, doit déterminer s'il y a eu manipulation du marché, faux en écriture et usage de faux, abus de biens sociaux et obstruction à une enquête de la FSMA, l'organisme de surveillance des marchés boursiers. Des indices de blanchiment d'argent sont par ailleurs apparus au cours des investigations. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.