Coronavirus - Le chef des services médicaux irlandais demande d'éviter les lieux très fréquentés

Belga

Le chef des services médicaux irlandais, Tony Holohan, a exhorté les habitants de son pays à éviter provisoirement les "endroits très fréquentés comme les magasins". Il conseille également aux Irlandais de ne pas inviter de convives chez eux pour le moment. Le nombre de contaminations par le coronavirus est actuellement en forte augmentation en Irlande. Le variant Omicron du virus, plus contagieux, y est désormais dominant.L'avertissement de M. Holohan survient au lendemain du jour de Noël, qui est traditionnellement le jour de l'année où la plupart des Irlandais se rendent visite. Le 24 décembre, le pays a enregistré un nombre record d'infections, avec 13.765 nouveaux cas, soit plus du double de ce qui avait été enregistré quatre jours auparavant. Ce chiffre devrait encore augmenter dans les jours à venir. Le nombre d'admissions à l'hôpital est au plus bas depuis octobre, mais le gouvernement irlandais s'attend à ce que ce nombre augmente à nouveau dans les prochains jours. Le gouvernement irlandais a instauré un couvre-feu à 20h00 pour les pubs, bars et restaurants et a ordonné la fermeture des boîtes de nuit. Mais il n'a pas encore imposé de restrictions officielles aux magasins, en dehors du port du masque obligatoire. "Il est important que nous limitions tous nos contacts et que nous évitions autant que possible les lieux très fréquentés", a souligné M. Holohan. "Et si vous devez encore recevoir une dose de rappel du vaccin contre le Covid-19, prenez toutes les mesures possibles pour vous protéger jusqu'à ce que vous soyez éligible." Plus de 90% des Irlandais de plus de 12 ans ont été complètement vaccinés, ce qui représente l'un des taux de vaccination les plus élevés de toute l'Europe. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.