Schild & Vrienden: la chambre de mise en accusation de Gand n'écartera aucune pièce du dossier

Belga

Des soupçons de partialité ont été établis dans l'instruction judiciaire autour du mouvement étudiant nationaliste flamand Schild & Vrienden, mais ces indices n'entraîneront pas l'annulation de certaines pièces du dossier, a décidé mardi la chambre des mises en accusation de Gand.

Schild & Vrienden: la chambre de mise en accusation de Gand n'écartera aucune pièce du dossier

L'avocat de Dries Van Langenhove, fondateur du mouvement et député d'extrême droite, voulait que l'instruction soit en partie invalidée car la juge d'instruction avait, à ses yeux, fait montre de partialité. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.