Anvers: 58 interpellations, les policiers visés par des tirs de mortiers d'artifices

Belga

La nuit de la Saint-Sylvestre n'a pas été de tout repos pour la police anversoise, qui a dû intervenir en plusieurs endroits de la métropole, a-t-elle indiqué samedi. Au total, 58 personnes ont été interpellées.

Anvers: 58 interpellations, les policiers visés par des tirs de mortiers d'artifices

Des fauteurs de trouble ont jeté des projectiles sur les forces de l'ordre et les ont visées avec des tirs de mortiers d'artifices, dirigés à l'horizontale. En plusieurs endroits de la ville, des incendies ont été allumés. Ce fut le cas à Berchem où des cyclomoteurs et des abribus ont été détruits. Au total, la police anversoise a interpellé 58 personnes. Quarante-sept ont été arrêtées administrativement et 11 judiciairement. En raison des nombreux incidents, la police anversoise n'a pas été en mesure de vérifier si tous les restaurants respectaient l'heure de fermeture obligatoire fixée à 23h00. "Nous pensons que cette règle a été bien respectée, car il y avait beaucoup de monde dans les rues après 23 heures. Ces personnes venaient probablement d'établissements qui ont fermé leurs portes à cette heure-là", a indiqué Wouter Bruyns, porte-parole de la police. En province de Flandre orientale, plusieurs incidents ont également émaillé la nuit du Nouvel An. A Gand, un groupe de jeunes a ainsi lancé des tirs de mortiers sur des véhicules de police. Des renforts ont été appelés et le calme est rapidement revenu. Les services de secours ont par ailleurs été appelés à intervenir pour plusieurs accidents de feux d'artifice et des petits incendies. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.