Iran: 9 morts lors d'un nouvel accrochage dans le Sud-Est entre hommes armés et Gardiens

Belga

Neuf personnes ont été tuées, dont trois membres des forces iraniennes, lors d'un nouvel accrochage avec des "malfaiteurs armés" dans la province du Sistan-Baloutchistan dans le sud-est du pays, ont indiqué les Gardiens de la Révolution, armée idéologique de la République islamique d'Iran."Six malfaiteurs armés ont été tués et cinq autres blessés au cours d'un intense affrontement" dans la province du Sistan-Baloutchistan, a annoncé samedi Sepah News, le site officiel des Gardiens, dans un communiqué. "Trois combattants locaux sont morts en martyrs lors de l'affrontement, qui a eu lieu près d'un village", dans le centre de la province, est-il ajouté dans le texte, sans plus de détails. Les Gardiens avaient affirmé vendredi avoir tué trois personnes impliquées dans la mort de deux de leurs membres le 25 décembre dans la même région. Frontalier du Pakistan et de l'Afghanistan, le Sistan-Baloutchistan est une région déshéritée, théâtre fréquent d'attentats ou d'accrochages entre forces de l'ordre et groupes armés. Les violences sont souvent liées à la contrebande, ou des affrontements impliquant des séparatistes de la minorité baloutche ou encore des groupes djihadistes actifs dans la région, qui selon Téhéran sont soutenus par le Pakistan. Le 18 novembre, l'agence de presse officielle Irna avait rapporté la mort de trois membres des forces de sécurité, tués dans des affrontements avec des "malfaiteurs" au Sistan-Baloutchistan. En juillet, quatre membres des Gardiens de la Révolution y avaient été tués lors de heurts avec des hommes armés. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.