La FGTB reproche au gouvernement de n'écouter que le patronat

Belga

Le gouvernement danse au rythme de la Fédération des entreprises belges (FEB), déplore la FGTB dans un communiqué publié mercredi après l'assouplissement des règles de quarantaine prises mardi par les différents ministres de la santé. "Le monde du travail n'a pas eu son mot à dire", regrette le syndicat socialiste.

La FGTB reproche au gouvernement de n'écouter que le patronat

Les ministres compétents ont en effet acté mardi l'abandon de la quarantaine obligatoire après un contact à haut risque pour ceux qui sont asymptomatiques et ont reçu leur seconde dose de vaccin il y a moins de cinq mois, ont eu une dose booster, ou ont obtenu un certificat de rétablissement dans les cinq derniers mois. "Une décision prise avec une rapidité déconcertante, puisqu'elle arrive quasi immédiatement après une demande de la FEB en ce sens. Nous ne pouvons que nous étonner. Le monde du travail, pourtant premier concerné par ce changement, n'a pas eu ici son mot à dire", souligne la FGTB. La contagiosité du variant Omicron menace en effet d'encombrer excessivement les centres de test, laboratoires et centres d'appel, et de faire grimper l'absentéisme dans les entreprises. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.