Des navires de gaz naturel liquéfié supplémentaires détournés vers l'Europe

Belga

De nouveaux pétroliers chargés de gaz naturel liquéfié (GNL) ont mis le cap sur l'Europe au lieu de la Chine. Les négociants espèrent profiter des rares prix élevés avant qu'ils ne recommencent à baisser. Au total, treize navires sont désormais en route pour l'Europe au lieu de l'Asie, rapporte l'agence de données Kpler.

Des navires de gaz naturel liquéfié supplémentaires détournés vers l'Europe

Les navires transportant du gaz se dirigent vers nous depuis les États-Unis et l'ouest de l'Afrique. La demande de gaz en Chine est en baisse à l'approche du Nouvel An chinois, période où l'activité des usines diminue traditionnellement. Les entreprises doivent également moins émettre juste avant les Jeux olympiques. Le prix du mégawattheure de gaz sur le marché à terme néerlandais, qui donne le ton pour les prix du gaz en Europe, a augmenté d'environ 5% pour atteindre 96 euros jeudi matin vers 11h30. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.