La ministre Van der Straeten pas convaincue par une "bête" baisse de la TVA

Belga

La ministre de l'Energie Tinne Van der Straeten (Groen) s'oppose à une réduction ordinaire de la TVA sur l'électricité et le gaz. "Une réduction de TVA stupide qui fait baisser les salaires et les allocations? Je passe mon tour", a-t-elle déclaré mardi devant la commission compétente de la Chambre. Cette déclaration a suscité des froncements de sourcils chez les partenaires de coalition CD&V et Vooruit.

La ministre Van der Straeten pas convaincue par une "bête" baisse de la TVA

La semaine dernière, la ministre a été chargée par le kern d'analyser les options disponibles pour réduire les factures énergétiques. Elle doit pour cela se concerter avec son collègue des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V). Lequel a récemment évoqué une réduction temporaire de la TVA sur le gaz et l'électricité. Au sein de la majorité, Vooruit en est également un fervent partisan. Lors d'un mini-débat à la Chambre mardi, Tinne Van der Straeten s'est opposée à une "bête réduction de la TVA". Elle vise en cela une baisse générale, qui affecterait les salaires par une sorte de saut d'index. La ministre se dit par contre ouverte à une baisse de TVA "intelligente", ciblée et adaptée à la transition énergétique. Leen Dierick (CD&V) ne partage pas la position de la ministre. Elle fait référence aux nombreuses personnes qui ont du mal à payer leurs factures d'énergie en raison de l'augmentation des prix. Pour eux, une réduction de la TVA serait une bonne mesure, estime-t-elle. Kris Verduyckt (Vooruit) a également défendu une réduction de la TVA. Il a réitéré la position socialiste selon laquelle l'énergie est un bien de base qui devrait donc être soumis à un taux de 6%. Selon lui, tout éventuel effet secondaire indésiré pourrait être ajusté. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.